logonew
logonew

L'évangile éternel

couvevangileL’Évangile éternel, attribué à Joachim de Flore par ses disciples, a été détruit en 1256 par la Papauté. On comprend pourquoi. Il annonçait, après le règne du Père, après celui du Fils (qui avaient régné chacun 2000 ans), l’imminence du règne de l’Esprit.
«Alors l’Esprit Saint surgira, et clamera de sa grande voix: "Le Père et le Fils ont agi jusqu’à maintenant. Et maintenant, moi, j’agis."» Car l’Ancien Testament, dans le système de Joachim, appartenait au Père, le Nouveau Testament au Fils et «l’entendement spirituel de l’un et de l’autre» relevait du Saint-Esprit.

Trois ouvrages de Joachim de Flore ont échappé au bûcher : Le livre de la concordance entre les deux Testaments, L’explication de l’Apocalypse et Le Psaltérion décacorde. L’influence qu’ils exerceront sera immense. On la retrouvera chez Guillaume Postel, Campanella, Jacob Bœhme, Paracelse, Swedenborg, Lessing, Hölderlin, Novalis, Schlegel, Fichte, Hegel et Schelling.
Avec des extraits des œuvres sauvées traduites pour la première fois en français, Emmanuel Aegerter a réussi à reconstituer le titre scandaleux : Evangelium æternum. L’introduction et les notices de présentation sont des guides précieux pour suivre les schémas de cette pensée toujours explosive. Un ouvrage essentiel pour comprendre comment le levain du prophétisme fait lever aussi la pâte de l’histoire.

 

TÉLÉCHARGEZ PDF
TéLéCHARGEZ EPUB

POD (PRINT ON DEMAND)

Pour une impression papier, 
cliquez sur l'image

Le livre L'évangile éternel