logonew
logonew

Le chamanisme en Sibérie

couvisisSHAMANISM IN SIBERIA, TRADUIT DE L'ANGLAIS PAR FLORENCE LESUR.
(Titre original: Aboriginal Siberia: a Study in Social Anthropology, Clarendon Press, Oxford, 1914)

Les devoirs du chamane ne sont pas simples; la lutte qu’il doit mener contre les esprits néfastes est dangereuse. Certains ont été emmenés vivants de la terre vers le ciel, ou ont été tués par des esprits, ou encore ont été terrassés à leur première rencontre par les forces qu’ils ont osé appeler. Le sorcier qui décide de poursuivre cette lutte contre les esprits mauvais n’a pas uniquement en vue les gains matériels, mais également le soulagement des souffrances de ses compagnons; le sorcier qui a la vocation, la foi, et la conviction, et qui accomplit son devoir dans l’extase, négligeant les dangers pour sa personne, est inspiré par un idéal élevé de sacrifice.

En étudiant l’initiation des chamanes et leurs cérémonies à travers les témoignages anciens et contemporains de ceux qui les ont observés chez les Paléo- (Tchouktches, Koriaks, Kamtchadales, Youkaghirs, Giliaks et Esquimaux) et Néo-sibériens (Iakoutes, Bouriates, Samoyèdes et Ostiaks), Maria Antonina Czaplicka nous entraîne au cœur de la religion chamanique : une certaine manière d’observer le monde extérieur : la Nature, et le monde intérieur : l’âme.

Cette traduction est constituée d’extraits de la monographie de Maria Antonina Czaplicka (1886-1921) intitulée Aboriginal Siberia: a Study in Social Anthropology.

 
TÉLÉCHARGEZ PDF
TéLéCHARGEZ EPUB
POD (PRINT ON DEMAND)

Pour une impression papier, 
cliquez sur l'image

Le livre Le chamanisme en Sibérie