logonew
logonew

Le livre des entités

Image de couvertureLIBER PARAMIRUM
Tome premier Traduit par Grillot de Givry

En Allemagne, c’est le corps médical tout entier qui lui a prêté hommage [à Paracelse] et qui, dans la gloire d’une apothéose dont nul ici [en France] ne se doute, lui a rendu, comme thérapeute, la justice à laquelle il avait droit.

Tandis que nos facultés et nos académies l’ignorent, tandis qu’il n’a pu franchir le seuil des sphères officielles, et qu’il est exclu des chaires et des amphithéâtres; tandis que, dans certains milieux, on risque encore, au nom de Paracelse, un sourire narquois ou un sarcasme puéril, en Allemagne on le lit, on l’étudie, on le discute, sans engouement partial, sans illusions ni mirages trompeurs, mais avec toute la gravité sérieuse qui caractérise cette nation. Paracelse y a reconquis sa place.

On l’apprécie à sa juste valeur. Il a pénétré dans l’enseignement officiel. Il n’est point un occultiste, illisible et ténébreux, mais un classique incontesté. Les plus hautes célébrités médicales le considèrent comme un maître; les professeurs les plus éminents lui ont consacré de précieuses études et se sont livrés, sur sa personnalité et ses œuvres, à de longues et patientes recherches.

Son souvenir plane au-dessus des facultés et des universités comme une sorte de palladium; et il est bien près d’être proclamé le plus grand novateur des temps anciens et modernes. La Parenthèse sur les cinq Entités ne figure pas dans les premières éditions du Liber Paramirum. Elle a paru pour la première fois en allemand à Strasbourg en 1575 et en latin dans l’édition de Palthénius de 1603. Elle comprend :

  • de l’entité des astres (De Ente Astrorum)
  • de l’entité du poison (De Ente Veneni)
  • de l’entité naturelle (De Ente Naturalis)
  • de l’entité des esprits (De Ente Spirituali)
  • de l’entité de dieu (De Ente Dei).
 
TÉLÉCHARGEZ PDF